Thursday, December 27, 2012

I'll gamble away my time.



Il y a bien longtemps que je voulais détenir un Dostoïevski.
Mon frère bien-aimé a réaliser mon souhait en m'offrant cette merveilleuse édition de Crime & Châtiment. Je suis pressée de l'entamer ! J'ai déjà trois livres en cours de lecture, mais qu'importe.
La Loire monte, déborde même, cette année nous allons être inondés. J'adore encore plus cette période de l'année, lorsque l'eau engloutit les chemins et les pavés qui se noient dans ces profondeurs gris-bleues.
Je me souviens quand j'étais petite, il y avait souvent des crues. C'était alors toute une histoire; les grandes aventures en bottes de caoutchouc pouvaient commencer. On avait de l'eau jusqu'aux mollets, on était heureux de pouvoir barboter dans cette eau glaciale et terreuse. Les petits plaisirs inexpliqués de l'enfance. C'était comme si nous affrontions les éléments; nous éprouvions cette espèce de joie de marcher dans cet immense fleuve dont nous ne mesurions pas le danger. Un défi que nous lui lancions de part notre taille infime, juste pour prouver "qu'on pouvait le faire".
J'espère d'ailleurs que vous avez passé un très bon Noël !
Bizarrement pour ma part, cette année ce n'était pas comme avant. Personne n'avait décoré sa maison, personne n'avait installé les légendaires décorations aux lampadaires de ma rue, et ma maison n'a pas abrité de sapin.
Croyez-vous que Noël a toujours la même importance qu'avant ?

______

* La chanson est de Beirut, qui est de loin mon groupe préféré. Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas mis une de leur chanson avant; je pourrais toutes les écouter sans jamais m'en lasser. Il y a des chansons qui ne cesse de nous suivre et qui, à elles seules, transforment une situation simple en un moment d'exception.


It's been a while I wanted to own a Dostoïevski.
My beloved brother made my dream come true by offering me this beautiful edition of Crime & Punishment. I'm hurry to start to read it ! I'm currently reading three books, but one more would not be too much.
The Loire is overflowing, this year we will have an inundation. I love this period even more when the water eat the paths and the pavement which disappear in those blue-grey depths.
I remember when I was a child, there were floods really often. With our incredible imagination, it became a fantastic adventure in rubber boots. Water was on our mid-calf we were happy to play in this cold and muddy water. Strange pleasures of the youth. It was like we were fighting against this huge river, without conscious of the danger. We only wanted to prove that "we could do it".
I hope you had nice Christmas holidays !
Strangely for me, this Christmas was not like the past ones; nobody decorates his house, nobody put those famous christmas lights on the street lamps, and my house didn't host a Christmas tree.
Do you think that Christmas is still important to people ?

______

* The song is from one of my favourite band, Beirut. I wonder why I haven't put one of them song before; I could listen to it without being bored. There are some songs that never stop to follow you; this moment when you’re in a simple situation which turns exeptional because you hear “your song”.


Sweater : Thrift store / Black skirt : H&M / Shoes : Topshop / Backpack : Mom's / Beret : My cousin's

Thursday, December 20, 2012

Le temps, les fêtes.



Dire que l'on a pas de temps, c'est se mentir à soi-même.
On a toujours du temps, pour tout, il suffit d'être organisé. Ça aurait été trop simple de dire je n'ai pas eu le temps de bloguer. J'ai eu du temps que je n'ai pas saisi. Procrastination ? Sans doute. Flemme ? Partiellement. Le temps, il suffit de le dompter, il y en a toujours en quantité infinie.
L'excuse des fêtes de Noël et tout ça, ça ne marche pas non plus. Le sapin n'est toujours pas installé, les cadeaux ne sont pas achetés; la magie de Noël flotte seulement dans les rues de la ville, timidement. Le carrousel fait danser les chevaux, les chalets rouges et bleus offrent à nos yeux le plaisir des nougats et sucreries d'hiver, et tout, dans ces décorations et bâtiments lumineux, nous rappellent que oui, c'est bientôt Noël.



To say that we don't have time, it's to lie to ourselves.
We always have time, for everything, we only need to be organized. The time has to be tamed, because there is an infinite quantity.
I still don't have a christmas tree, and I have to buy gifts for my family. The magic of Christmas only floats in the streets. The carousel makes the horses dancing, the red and blue chalets sell nougat and christmas candies, and everything around - those lights, those decorations - remind us that yes, Christmas is here.




Wednesday, December 12, 2012

Creepers


J'avais dis que je ne succomberai pas.
Je l'avais pourtant dis ! "Les creepers ? - Ouais, les chaussures de gothiques qui transforment tes panards en pattes de bigfoot - Très peu pour moi merci !"

Wednesday, December 5, 2012

Mermaid Hair.



Je suis persuadée que votre œil de modeuse aguerrie n'a pas pu passer à côté de cette déferlante de cheveux arc-en-ciel que l'on voit envahir nos boards sur pinterest.

La tendance cheveux de sirènes. J'adore particulièrement cette tendance là. Aux antipodes de ces dernières décennies où l'on cherchait à se faire une couleur de cheveux qui passe pour la plus naturelle possible, la cuvée "2010 and more" nous a annoncée un changement de tonalité dans le spectre capillaire.

Du bleu, du lilas, des tons pastels, du blanc, du rose... Les barbapapas ne sont plus reléguées au stand des fêtes foraines et commencent à s'imposer aussi sur nos têtes (le goût du sucre en moins, dommage).

Il y a des photos de filles qui portent ça avec une beauté telle que je me laisserai presque tenter... Que je me laisse tenter... Que je pense changer ma couleur de cheveux moi aussi ! Depuis le temps que je me tartine les cheveux de "Garnier Cristal Soleil" et qu'ils sont maintenant bien blond, j'aimerai les pousser jusqu'au blanc. En théorie il faudrait, d'après ce que j'ai lu, utiliser un shampoing violet qui enlèverait la couleur "jaune" de mes cheveux pour ne laisser que du blanc. En théorie... Ça marcherait vraiment ?

En tout cas, je trouve ça super que certaines osent franchir le cap. Les cheveux sont l'accessoire féminin par excellence, et rares sont celles qui risqueraient de sacrifier leur crinière. Je pense qu'avoir une couleur de cheveux affirmée donne une sacrée personnalité et du peps à un style.
Seulement, la question que je me pose, c'est si avoir des cheveux bleus entrera dans les mœurs, ou s'il ne s'agit que d'une tendance qui s'estompera, telle une couleur, dans plusieurs mois ?

Vous oseriez vous "transformer en sirène" ? Et cette tendance, vous en pensez quoi ?



I'm pretty sure your eyes of true fashion seeker hasn't miss this wave of rainbow hair which has invested our boards in pinterest.

The mermaid hair trend. I like this trend particulary. At the opposite of the past ten years where girls wanted to have a natural-look dyed hair, the 2010 decade announce a change in our hair color spectrum.

Blue, lilac, pastels, white, pink... Coton candies left the amusement park to colonize our heads (without the sugar taste, sadly !)

There are girls which wear those colors with a pure beauty, I'm almost tempted... I'm tempted... I'm really thinking about changing my hair color as well ! Since I spread "Garnier Cristal Soleil" on it, it's very blond, but I want to push it until white. In theory, I read that using a purple toner or purple shampoo will remove the "yellow" on my hair and let it white. In theory... But is it really working ?

Anyway, I'm really admirative of people who dye their hair in such colors. Hair is the feminine accessorie par excellence, and rare are those who want to sacrify their mane. Having a different hair color gives personnality and incredible style touch.
The only thing I'm wondering, is if having blue hair will be something common, or if it's only a trend that will blur ?

Will you dare to "become a mermaid" ? And what do you think about this trend ?


Wednesday, November 28, 2012

Farouchement vôtre.


Aye aye Captain !
À la manière de Super Mario qui change de pouvoir à chaque nouvelle casquette, je me sens l'âme d'un vieux loup de mer avec celle-ci sur la tête. Associée à cette veste* trop large pour moi, c'est alors comme si je devenais capitaine d'un navire à la dérive. D'accord, en l’occurrence c'est plutôt moi qui commence à divaguer.

Wednesday, November 21, 2012

Kozakistan.



Un saut en Europe de l'Est.
Avec ce cliché vestimentaire du moins. Bien que mon poncho soit plutôt d'inspiration amérindienne. Il est encore un peu tôt pour sortir le cosaque en (fausse) fourrure, mais je trouvais qu'il s'accordait parfaitement avec cette pélerine.

Saturday, November 17, 2012

Cheveux courts, longues idées.



Louise Brooks, une des pionnière de la coupe garçonne.


La majorité des femmes qui m'inspirent ont les cheveux courts.

Des icônes comme Jean Seberg, Twiggy et Agyness Deyn, aussi bien que des blogueuses comme Mind the Mustard, Grace Hunt et très récemment Lina Plioplyte *.



Mind The Mustard



Teenage Peanut


Monday, November 12, 2012

"Emmaüs is the new black".



All clothes are from Emmaüs.

En voyant ce type de citation circulant sur la toile et utilisé à n'importe quel escient, je me devais de faire, moi aussi, ma "new black quotation".
Parce que, de ce que j'ai pu lire, "Tiger in the new black", "Burgundy is the new black", "White is the new black", "Tartan is the new black"... Et ainsi de suite.
Tout y passe, tout devient un must-have, si bien que le "new black" désigne en fait à peu près toutes les tendances à s'approprier.
Alors pourquoi, me demanderez-vous, Emmaüs aurait aussi le droit d'être érigé au rang de "new black" ?
Parce que dimanche dernier, j'ai pu dénicher des merveilles pour une somme modique, et ainsi me composer une tenue 100% Emmaüs.
Un grand déballage de tous les Emmaüs de France était organisé; on pouvait se balader dans des allées de meubles en bois mastoc tout en jetant un coup d'œil aux bibelots kitch, et finir par débouler sur le boulevard textile où s'élevaient des gratte-ciels de vêtements.
Il ne fallait pas avoir peur de grogner, tel un chien gardant jalousement son os, quand une dame lorgnait d'un peu trop près le petit haut que vous repériez au même moment.
Mon seul regret est de ne pas avoir trouvé l'avenue des chaussures; je doute d'ailleurs qu'il y en ai eu une, mais l'urgence de trouver de nouveaux revêtements pour mes pieds s'en ressent. Oui, j'ai les mêmes chaussures depuis des années. Je les changent seulement quand elles sont vraiment usées.
Je suis sans doute passée à côté de quelques trésors, étant arrivée un peu tard et n'ayant pas beaucoup de temps pour traîner à Bazar City. Maudite sacoche magnifique que j'aurai dû prendre, maudit chemisier couleur olive à qui je pense sans cesse.
Trop de vêtements, trop de monde, j'ai dû faire vite mais je suis contente de mes trouvailles.
Emmaüs, repère des hipsters, destination prisée des jeunes fashionistes en manque de moyens. L'edorado du style à moindre coût lorsque l'on sait comment porter d'une manière neuve les vêtements des anciens.


I saw a lot of quotations like this on the web. It's usually used for everything. So I decided to do my own "new black quotation".
I read that "Tiger is the new black", "Burgundy is the new black", "White is the new black", "Tartan is the new black"... And so on.
Everything is now a "new black", it's just another way to define the must-have and important trends.
You'll ask : "Why Emmaüs could be define as a "new black" ?
Because last sunday, I've found some wonders for few euros, and then I've created an entire Emmaüs outfit.
Big Emmaüs sales were organised; we could walk in avenues made of old wooden fournitures while looking at kitch trinkets, and then arrive on the textil boulevard where clothing skyscrapers have been erected.
As a dog keeping jealously his bone, you had to growl against women looking at the cute top you wanted.
My only regret is that I didn't find the shoes street. I have big doubts about its existence, but I urgently need new ornaments for my feet. I have the same shoes for years. I only change them when they are almost dead.
Maybe I miss some treasures, I arrived late and I didn't have enough time to spend in Bazaar City. Ah, this wonderful satchel and this wonderful olive green blouse I had to leave there. Regret, regret.
Too many clothes, too many people, I had to be fast but I'm happy with my finds.
Emmaüs, land of hipsters, prized destination for broke fashionauts. The Eldorado of the vintage style for those who know how to be stylish with the clothes of their elders.

Monday, November 5, 2012

Comme un garçon nommé Harry.


Si Harry Potter portait des lunettes de soleil, elle seraient comme ça.

Toutes rondes. Mais je préfère dire qu'elle donne un côté John Lennon, car je préfère John Lennon à Harry Potter. Mais sont-ils comparables ?
De toute manière, je n'ai jamais lu les livres "Harry Potter" ni vu aucun film d'ailleurs. Et puis, le nom que 80's Purple a donné à cette paire de lunettes est bien associé à ce membre légendaire des Beatles.

J'ai eu une addiction à 80's Purple l'été dernier; leurs lunettes sont géniales et vraiment abordables !
Cependant, des trois paires que j'ai commandées sur ce site, je n'en met aucune. Alors je m'étais dis qu'il serait bien, même sous un si maigre soleil, de ressortir un peu du fond de ma boîte à lunettes (j'ai des boîtes pour tout; je suis boîtomane, je vous en reparlerai) cette paire originale.

J'ai beau regarder les images, mon avis reste inchangé : je ressemble à un vrai garçon avec ça sur mon nez.

Porter des lunettes de soleil en automne ou en hiver, vous en pensez quoi ?



Like a boy called Harry.

If Harry Potter wore sunglasses, they would be like these ones. Small and round. But I prefer to say they give a "John Lennon aspect", because I prefer John Lennon than Harry Potter. But are they comparable ?
Anyway, I've never read "Harry Potter" nor watch the movie (haha, yep, what a shame !). The name 80's Purple gave to these sunglasses is associated to the legendary member of the Beatles.

I had an addiction to 80's Purple last summer; their sunglasses are awesome and cheap !
However, I bought three pairs and I never wear them. So I thought I would be nice, despite this weak sun, to take them from my glasses box (I have boxes for everything, I'm boxomane, I'll tell you later) and go outside with them.

I watch again and again these images and only one thing comes to my mind : I really look like a boy with this on my face.

What's your opinion about wearing sunglasses in autumn or winter ?


Wednesday, October 31, 2012

Happy Halloween !



"Des bonbons ou un sort ?"

Évidement, personne ne répondait "un sort". Qui voudrait-être volontairement ensorcelé ? Et puis, dans tous les cas, on avait jamais de sort. Nous n'étions pas magiciens malgré notre imagination débordante; dommage, j'aurais adoré.

Halloween était pour moi un jour de fête, à l'image de la danse de Mercredi dans la vidéo : plein d'entrain et d'exaltation. Je me plaisais à essayer mon costume, j'ai toujours aimé me déguiser. J'allais toujours dans le détail, je ne voulais pas faire les choses à moitié : mon costume devait être le plus beau.
Venait le soir, où nous allions faire la tournée des maisons. Au final ce n'était pas les bonbons qui m'intéressaient - je n'aime pas vraiment les bonbons, par contre, le chocolat... Ah ! - mais plutôt l'atmosphère de cette journée.

Par chez moi, la journée d'Halloween se transforme en scène clichée : il y a de la brume sur la Loire, les corbeaux croassent, les chiens aboient au loin et la douce lumière orangée donne un aspect crépusculaire à la nature.

Les choses changent en grandissant. On abandonne la quémande de sucreries au profit des soirées films d'horreurs entre amis. On laisse de côté le déguisement, le folklore, la tradition. Même si j'ai grandi, même si je ne célèbre plus Halloween, cette journée aura toujours une connotation magique. Une odeur de feu de cheminée, de clémentines, de bois qui craque, l'air froid dans une fin d'après-midi dorée.


Qu'est-ce que vous faites pour Halloween ? Est-ce que cette journée est spéciale pour vous ?



"Trick or treat ?"

And then people gave you sweets. Obviously, nobody wanted to receive a spell. Anyway, we weren't wizards despite our incredible imagination. If somebody didn't want to give candies and closed the door in front of us, what could we do ? Only feel a bit stupid, and then continue the sweets collection to other houses.

Halloween was for me a special day, as the Wednesday's dance in the video : full of joy and happiness. I enjoyed disguising myself, and my costume had to be the most beautiful : I thought about the smallest details.
When the evening came, we started our collect. Finally, I was not interested about having a lot of sweets - I don't especially like sweets, but chocolate, ah ! - it was only the atmosphere of this day that made me feel happy.

Where I live, the Halloween's day is always a cliche scene : there is fog on the Loire, ravens cawing, dogs barking, and the soft orange light gives a twilight atmosphere to the nature.

Things are changing when we grow up. We abandoned the candies collection for watching horror movies with friends. We forget the costume, the folklore, the tradition. Even if I grew up, even if I don't celebrate Halloween anymore, this day is still magic for me. A smell of fire smoke, of clementines, the wood cracking, the cold air in a ending golish afternoon.


What are you doing for Halloween ? Is it a special day for you ?



Monday, October 29, 2012

Les chemises.



J'ai près d'une trentaine de chemises.
Je viens de les compter; le chiffre est tombé. Vingt-sept ! Vingt-sept chemises. Ça doit être la cause de l'avalanche fringuesque qui a lieu à chaque ouverture de mon placard.
Nous avons toutes des vêtement "lubie". Souvent pour les filles ce sont les chaussures, pour moi c'est les chemises.
La plupart sont des chemises vintage, je les trouve plus originales (et moins chers, surtout). Ce que j'aime par-dessus, c'est quand le froid s'installe et qu'on peut les mettre sous des pulls. L'apparition du col de chemise est alors un détail qui fait la différence.
Quand les beaux jours arrivent, la chemise se transforme en manteau d'été. Et puis les chemises sont superposables à d'autres chemises, et la façon de les porter est (presque) infinie.
Les chemises et moi c'est un peu comme mon rituel du matin "flocons d'avoine/boisson au riz" : indissociable.
Et vous, quel est votre vêtement lubie ?


I have twenty-seven shirts.
I just counted them : twenty-seven ! That's maybe the reason why there's an avalanche when I open my closet.
We all have a "whim clothing". It's mostly shoes for the girls; for me it's shirts.
Most of my shirts come from second-hand shops, because I found them more original and cheaper. What I like the most, it's when the winter slowly comes and you can put them under sweaters. The collar become a nice detail that makes the difference.
When the sunny days are coming, the shirt become a summer coat. You can put shirts under shirts, shirts on shirts; there are (almost) an infinity of ways to wear it.
Shirts and me, it's like my morning ritual with oat flakes and rice drink : indissociable.
And you, what is your whim clothing ?


Thursday, October 25, 2012

Brainstorming.


J'adore les chemises sous les pulls; je ne jure que par ça. Le temps d'aujourd'hui était froid, et Mo le chat m'a encore suivi faire des photos. J'ai achetés des kakis; je n'en ai jamais goûtés. Les premières clémentines de l'année sont délicieuses. J'ai commencer à caler des fleurs entre les pages de mes livres. J'ai placer une feuille rouge à la page qui m'a fait pleurer dans "Récit d'une vie fugitive". Hier j'ai fais un achat compulsif de petites culottes. Mais ça faisait des mois que je ne m'étais pas acheté de vêtements, alors ça m'a fait plaisir. D'ailleurs, j'ai aussi acheter un leggings que je n'aime pas tant que ça, mais trop tard, je ne peux pas le rendre; j'ai arraché les étiquettes. Vous avez déjà regretté des achats au bout d'une journée seulement, en vous détestant car vous ne pouviez plus les retourner ? Ah, il y a aussi ce pantalon tartan d'H&M qui est magnifique mais au-dessus de mes moyens pour le moment. Peut-être que je pourrais y retourner pour l'essayer et en même temps espionner le vendeur craquant qui travaille là-bas ? Amour platonique.


I love shirts under jumpers. Today it was cold, and the cat Mo followed me, again, to take pictures. I've bought kakis, I never tasted yet. The first clementines of the year are divine. I've started to put plants between my books pages. I put a red leaf at the sadest page of the book "Récits d'une vie fugitive"; I cried. Yesterday I compulsively bought panties. But it's been months since I bought clothes, so it was pleasant. I also bought leggings, but finally I don't especially like them. I can't give it back because I've thrown the tags; did it happen to you to regret a purchase and be angry at yourself because you can't give it back ? Oh, there is also those amazing tartan pants in H&M, but I can't afford myself to buy it now. Should I try it and, in the same time, looking for this cute seller who works in H&M ? Platonic love.


Shirt : H&M / Sweater : Second Hand / Skirt : Romwe / Hat : H&M / Backpack : Mom's / Wedges : eBay

Monday, October 22, 2012

Peinture.


Ma première vraie toile est enfin terminée.

Je n'avais jamais vraiment pris le temps de peindre "sérieusement". Mon expérience en peinture se limitait à ce qu'on nous fait faire au collège (l'art plastique, ce cours merveilleux où fusaient les 19/20, ce qui compensait bien mes notes en mathématiques) et à ce que j'ai "appris" lors de mon année de fac à Rennes.
Pour tout vous dire, mon année de fac n'a servie qu'à me mettre en doute quant à mes "talents artistiques". Lorsqu'un ami a peint une bouse - pour ainsi dire - sur un coup d'énervement et que le prof s'est écrié "C'est formidable !", je me suis demandée si j'étais trop inculte pour comprendre l'art, ou si cette fac ne correspondait tout simplement pas à ce que j'attendais. Bref, c'est pour ça que je n'ai fais qu'une année.

Alors jusque ici je n'avais plus touché de pinceau. Et puis en passant dans un magasin de déco, j'ai vu des toiles en promo, et je me suis dis que ça serait sympa de faire quelques essais dessus. J'ai décidé de recopié à ma manière un auto-portrait de Van Gogh, que j'ai baptisé "Van Gogh Flower Bloom". J'ai peint des tournesols en fond pour faire référence à ces nombreuses toiles représentant ces fleurs solaires, et aussi pour faire le contraste avec son visage très pâle et presque maladif.



My first canvas is finally done.

I never took the time to paint in a serious way. The only experiences I had in painting were the art course in secondary school (that was magical to receive 19/20 while my marks in mathematics were around 4/20) and my year at the univeristy in Rennes.
To be honest, I had big doubts about my "artistic skills" because of this year. One day, a friend of mine was upset and painted a kind of dung (it was supposed to be grass but well...). The teacher said "Oh, THAT'S amazing !" and was really admirative about it. I didn't know if I was too dumb to understand art, or if this university was really not what I expected. I stayed only one year anyway...

I didn't paint anymore for two years, until I found some cheap canvas and thought it would be nice to try to do something on. I've decided to make a cover of a self-portrait of Van Gogh. I called it "Van Gogh Flower Bloom." I've painted sunflowers in the background as a reference because it's a recurring flower in his works, and it makes a contrast with his pale and sick face.



Wednesday, October 10, 2012

Rose gadoue.



Pink Parka : Lee Cooper 80-90's / Grey sweater : New Yorker / Flower shirt : Pull&Bear / Tube scarf : H&M / Beanie : eBay / Boots : New Yorker
La parka rose pour contrer la pluie grise.
Les souvenirs sont facilement transformables. Par exemple, je ne sais plus si j'ai vraiment le souvenir de revoir ma maman porter cette parka lors d'une promenade en forêt lorsque j'étais toute petite, ou si c'est seulement le fait d'avoir vu, il y a longtemps, des photos de cette fameuse ballade qui me donne l'impression de m'en souvenir. En tout cas, la trace sensorielle qui me reste en mémoire est cette impression de temps humide, de boue et de végétation mourante ornant le sol, dégageant l'odeur de l'automne. Un temps comme en ce moment. C'était donc peut-être inconsciemment que j'ai décidé de ressortir cette parka du fin fond du débarras pour faire un petit tour dehors, dans l'environnement moite d'Octobre.


A pink parka to defy the grey rain.
Memories are easily convertible. For instance, I don't know if I really have the memory of my mother wearing this parka for a promenade in the forest when I was a child, or if it's only the fact that I saw pictures about it a long time ago that creates an illusion of memory. The sensorial print of this event is an impression of a wet weather, with mud and death vegetation on the ground, spreading the smell of autumn. An atmosphere like now. It was maybe inconsciously that I decided to take this parka from the lumber room and have a little walk outside, in the muggy environment of October.

Friday, October 5, 2012

Voyages.



Je regrette qu'être voyageur ne soit pas un métier.

Car ce serait sans doute le métier le plus beau et le plus enrichissant. Pourtant, chaque voyage, si enrichissant qu'il puisse être, me renvoie toujours à mon point de départ. Chaque médaille a un revers, et le revers du voyage, c'est le retour. Lorsque l'on voyage, qu'importe la vie qu'on laisse derrière soi, on vit la vie présente. Mais quand il s'agit de retourner chez soi, c'est comme une grande claque, un retour à la réalité et à notre condition d'être normal dépendant de la société dans laquelle il vit. Le rêve prend fin, du moins temporairement, car l'unique souhait qui se manifeste alors est de lui redonner vie.



How nice it would be if being a wanderer was a job.

Because it would be the most beautiful and rewarding job. However, each travel, as rewarding as it is, sends me back to the departure point. Every coin has a back side, and the back side of travelling, it is coming back. When you travel, doesn't matter the life you left behind, you live your present life. But when the moment comes to go back home, it's a big slap, a return to the reality at your state of a normal person totally dependent of the society in which you live. The dream is ending, at least temporarily, because the only wish that came to the mind is to ressurect it.


Monday, October 1, 2012

In a Sentimental Mood.



Écouter Django Reinhardt en écrivant un article sans but.
On dit que Jimmy Hendrix était le Guitar Heroe, mais pour ma part, Django Reinhardt, malgré ses trois doigts, reste LE maître incontesté de la guitare.
J'ai découvert ce week-end l'auteur chinois Chen Fou, et je lis son livre intitulé "Récits d'une vie fugitive". Petit bouquin acheté dans un camion sur un parking de Pornic, recelant des livres usagés. Le récit d'un lettré dans la Chine du 18ème siècle. Le début sa vie conjugale était partagée entre l'écriture de poèmes, la contemplation de la lune et les discussions littéraires interminables avec sa femme Yun. Une vie d'oisiveté artistique.

Monday, September 24, 2012

Chanson d'automne.



"Les sanglots longs des violons de l'automne,
Blessent mon cœur d'une langueur monotone."
On avait appris ce poème à l'école. J'adore Verlaine, et j'adore l'automne.
L'automne est ma saison préférée. L'automne est sensorielle. Il y a tout un travail sur les sens.
Il y a l'odeur des feuilles mortes et leurs couleurs de feu. L'odeur également des premières fumées de cheminées qui se dissipe dans l'air frais du soir. Les premiers tricots que l'on enfile et qui sont doux sur la peau. Le goût des chocolat chauds qui nous font tant saliver, le bruit des branches mortes qui crépitent sous nos pieds. La vision de ces oiseaux qui migrent déjà vers les pays d'Afrique, et la lumière du soir, flamboyante, dorée, éternelle.
C'est le temps des poètes, de l'écriture, des marches dans les bois, des fleurs séchées, des herbiers. L'époque où la nature se meurt dans une beauté sans pareil. Le vent soufflant, la pluie, la mélancolie, le bien-être.
L'automne est orange, rouge et marron, comme ma tenue. En achetant ce manteau plus tôt en septembre, j'étais tellement pressée que l'on en vienne à cette saison tant attendue pour le porter. Et puis il a des carreaux, ma passion du moment. Je ne jurerai que par le tartan si je mettais la main sur un pantalon à carreaux. Il me faudrait aussi de longues chaussettes du genre pour couvrir mes gambettes quand le froid se fera sentir.


I love Verlaine, and I love the autumn.
Autumn is my favourite season. Autumn is sensorial.
There is the smell of the dead leaves and their fire colours. The smell of the firsts smoke coming from the chimneys, spread in the cold evening air. The knits so soft on our skins. The taste of the hot chocolate, the noise of the dry branches crackling under our feet. The vision of those birds migrating to African countries, and the light at the end of the day, blazing, goldish, eternal.
This is the period for poetry, writting, walking in the woods, drying flowers, making herbariums. The period where nature dies in a incomparable beauty. The wind is blowing, it's raining, melancoly, apaisement.
Autumn is orange, brown and red, as my outfit. When I bought this coat in the early september, I was hurry to arrive in this fantastic season to wear it. This coat has squares, it's my autumn's trend passion. I would wear tartan prints all the time if I had tartan pants. I also need over-knees to cover my legs when the cold weather will appears.


Beret : Second Hand / Coat : Attic Sale / Ruffle shirt : Etsy / Suede Shorts : Second Hand /
Wine Tights : Romwe / Black Heels : Romwe / Briefcase : Daddy's

Friday, September 7, 2012

Les heures avant l'inconnu.


Départ.

Article rapide; mes affaires étant quasiment prête, je prend le temps d'écrire quelques lignes, plutôt que d'ouvrir la porte aux témoins de Jéhovah qui s'acharnent sur la sonnette, et qui, de toute manière, perdront leur temps à essayer de me convertir.

Bref.

Je prend le train à 14h40 direction Paris Charles de Gaulle, et de là commencera mon périple de 10 jours en Turquie ! J'arriverai demain matin à 2h35 à Ankara.

J'ai prévu quelques compagnons de route, achetés hier dans une petite librairie où je n'avais jamais mis les pieds auparavant. C'est maintenant devenue ma librairie fétiche. Les livres sont tous à 2 ou 3 euros, alors j'ai fais quelques affaires : "Le Petit Prince", "La Nausée" de Sartre et enfin "La Métamorphose" de Kafka.
Comme les livres sont d'occasions, j'ai été surprise de découvrir en rentrant que des fleurs avaient été dessinées au blanco sur l'illustration de la couverture de "La Métamorphose", comme pour décorer le papier peint... Valérie Damidot, détenais-tu ce livre avant moi ?

L'aventure. Les heures avant l'inconnu, les heures avant le départ, lorsque tout semble encore normal. Je ne ressens jamais d’excitation particulière avant de partir. Je crois que je ne me rend pas compte des évènements qui m'arrivent. Tout me paraît normal, trop normal. Pourtant je m'aventure sur de nouveaux sentiers, je vais rencontrer des nouvelles personnes, voir de nouvelles rues, bâtiments, goûter à de nouvelles saveurs, sentir de nouvelles odeurs, entendre une langue différente. C'est ce qui me plaît le plus dans la vie. La découverte. Je pense que c'est une fois dans l'action que tout prendra son sens, et que j'apprécierai enfin les heures dans l'inconnu.



Departure

A quick post; my things are almost done. I take the time to write few lines instead of open the door to the Jehovah's witnesses, who will fail in their duty of trying to convert me.

Anyway.

I will take the train at 2:40 PM in the direction of Paris Charles de Gaulle, and then it will be the begining of my 10 days trip in Turkey ! I will arrive tomorrow at 2:35 AM in Ankara.

In my bag, some companions will do the road with me. I've bought them yesterday in a small library I never been before. It is now my favourite one. All the books are only for 2 or 3 euros. I bought "The Little Prince", "La Nausée" by Sartre and "The Metamorphosis" by Kafka.

I was surprised to note that some flowers were painted on the cover of the Metamorphosis, as someone wanted to decorate the walls of the drawing.

The adventure. The hours before the unknown, the hours before the departure, when everything seems so normal. I never feel excitement before leaving. I think I never realize what happen to me. Everything is normal, too normal. However, I'm gonna walk on new pathes, I'm gonna meet new people, see new streets, buildings, taste new flavours, smell new perfumes, ear a different language. It's what I like the most in life. Discovery. I think it's when I'll be in action that everything will have a meaning, and that I'll appreciate the hours into the unknown.



Monday, September 3, 2012

La chasse aux trésors !


Hier, c'était le vide grenier annuel de ma commune : le plus grand de tout le Maine-et-Loire !

Je l'ai loupé l'année dernière alors je me devais de le dévaliser cette année.
Levée aux aurores, me dirigeant vers le sanctuaire des vieilleries fantasmagoriques, j'arpentais les allées jonchées de stands tous plus magiques les uns que les autres.

Ce vide grenier là est un rituel. Du plus loin que je me souvienne, j'y ai toujours assisté. Il y a toujours la voix du monsieur au micro qui, depuis toutes ces années, anime la journée de part ces annonces toujours plus abracadabrantesques (="J'ai avec moi un monsieur qui recherche un motoculteur Wolf des années 80"). Il y a, diffusée de part les hauts-parleurs suspendus aux peupliers, la musique de Claude François qui embaume l'air de nostalgie. Les brocanteurs, souriants, chaleureux et passionnés, sont toujours prêts à dévoiler une anecdote sur l'objet qui vous fait de l'œil.

J'aime bien.

On aperçoit des personnes dont notre cerveau avait effacé l'image, et on fouille, encore et toujours, dans cette immense bazar, pensant dénicher la perle rare.

La foule se créée au fil des heures, les pas tranquilles se transforment en piétinements agacés, l'attention s'envole et les yeux ont abandonné leur rôle de radar à bonnes affaires.
Alors on se dit que l'on s'arrête là, que l'on est déjà assez charger et qu'il faut maintenant rentrer à pieds, les bras alourdis par nos trésors débusqués. Et puis, on tombe sur un manteau à imprimé tartan à 5 euros, et on se dit que, même si une dizaine de vestes encombrent déjà notre dressing, on a pas de manteau tartan, et on est plus à 5 euros près.



Yesterday, it was the annual attic sale of my town : the biggest of my region !

I've missed it last year, so I had to find exeptional things this year.
Awoke in the early morning, I walked until this sanctuary of phantasmagorical antiquities, among the valleys of magical stands.

This attic sale is a ritual. As far as I remember, I've been there each year. There is always the mythical voice from the microphone which announces amazing requests (="There is a gentleman with me who is looking for motorized cultivator from the 80s"). There is, coming from the top of the poplar trees, oldies songs as Claude François which are filling the air with nostalgy. Secondhand goods dealers are smiling, cheerful, and ready to reveal a secret about the object you have a crush for.

I like that.

You see people that your brain has forgotten, and you search, again and again in this big bazaar, the object which is waiting for you.

The crowd is growing hours after hours, the easy footsteps become nervous stomping, and your eyes have abandonned their job of radar for good deals.

Then you decide it's enough, you already have your arms heavy because of the huge amount of treasures you bought, and you have to walk all the way back. And suddenly, you have a crush for this 5 euros plaid coat. You know you already have ten or so jackets in your closet, but not a plaid one. After all, 5 euros more or less; it doesn't matter anymore.


Sunday, August 26, 2012

Burgundy, aventure & jupette.



Ma vie comme un encéphalogramme.
Il y a des périodes d'inactivité apathiques, où l'on se demande si la machine va se relancer. Et puis soudain, un pic d'activité, sorti de nulle part !
Ce pic d'activité d'avant-hier; j'ai appris que j'allais en Turquie ! Par le biais d'une amie qui m'a donné le tuyau, j'ai envoyé ma candidature pour faire un projet de volontariat à Çubuk, près d'Ankara, pour 10 jours.
En une journée, mon billet d'avion et de trains étaient réservés. J'ai dû parcourir le web pour trouver le meilleur deal possible (comme les frais ne sont couvert que pour 400 euros maximum); comment passer d'une phase léthargique à une phase hyperactive.
Voilà, je serai absente du 7 au 17 septembre !



My life is like an encephalogram.
There are some apathetic periods, when we wonder whether the machine will restart or not. And all the sudden, there is a peak of activity, coming from nowhere.
That peak was the day before yesterday; I've learnt I'm gonna go to Turkey ! A friend told me that a volunteering project in Çubuk, a small village near Ankara, was looking for people. I applied and I've been accepted !
In one afternoon, my flight and train tickets were booked. I had to surf over internet to find the best offers (as the travel expenses are covered for 400 euros maximum); how to reach a hyperactive peak after a lethargic phase.
So, from the 7th to the 17th of September, I'll be in Turkey !

Wednesday, August 15, 2012

Mon beanie gris.



Récemment, je me suis découvert une passion pour les beanies, ces bonnets "style boyfriend".
Je suis déjà bérets-addicte, mais mon obsession gagne maintenant les bonnets. Et je n'ai pas attendu l'hiver pour orné ma boîte crânienne de ce beau compagnon qui m'accompagnera dans (presque) toutes mes aventures.



Recently, I've had a big crush for beanies.
I'm already beret-addict, but my actual obsession it's the beanies. I didn't wait until winter to embellish my cranium with this lovely companion which will follow me in most of my adventures.


Beanie : eBay / Jacket : Second hand / T-shirt : Second Hand / Shorts : Youreyeslie via Tahti's giveaway / Socks : H&M / Shoes : Lacoste Second Hand


J'ai trouvé ce beanie sur eBay. Avant j'avais une certaine appréhension pour acheter sur eBay; mais depuis que j'ai trouvé des vêtements copies conformes à ceux vendus 10 euros plus cher sur des sites mieux cotés, je fais désormais mon repérage sur eBay ! Mais pas le eBay français, non, le eBay anglais. On y trouve un choix hallucinant de vêtements et bijoux pour vraiment pas cher.
Je ne sais pas ce que vaut la qualité, mais je suis du style à être hyper soigneuse avec mes vêtements, donc je ne vois pas vraiment la différence.
J'ai déjà acheter des vêtement, et spécialement des chaussures, dans des magasins spécialisés, et elles sont tombées en lambeaux. Et mes wedges noires d'eBay, elles tiennent la route, depuis presque 2 ans déjà !



I've bought this beanie on eBay. I didn't trust eBay that much before; but since I've found, for 10 euros less expensive, the same clothes as those sold on popular shops, I do my wishlists on eBay ! That's the Ali Baba cavern of cheap clothes and jewelery.
I don't know about the quality, but as I'm very careful with my clothes, I don't see the difference.
I've bought my black wedges on eBay two years ago, and they are still alive.


Owl Ring : Romwe

Monday, August 13, 2012

21 Years Old.


"Les derniers mots de mes 20 ans.

Demain je vais avoir 21 ans. Les années passent, vieillir est inévitable, le temps l'emporte toujours, quoi qu'on y fasse.

J'ai passé mon 20ème anniversaire en Roumanie. Pourrais-je dire que je suis née en Roumanie ? Mes 20 ans ont été une renaissance, un nouveau départ, une césure entre mon moi d'avant et mon moi présent.

Vingt-et-un ans. Je les passerais là où j'ai toujours vécu, près de ma Loire éternelle.

Demain, le soleil se lèvera, comme toujours, je l'admirerai au petit matin, et ma vie sera inchangée. Tout sera égal, identique. Je vais avoir 21 ans, et je ne sais toujours rien, j'ai tout un monde à découvrir, une vie à prendre en main."

Diary - 11 août 2012


────


Hier nous étions demain, et hier j'ai eu 21 ans.


J'ai pris ces photos au petit matin, tôt, trop top. Pourquoi se lever à 7h lorsque l'on a toute une matinée pour flirter avec Morphée quelques heures de plus ? Pour enfin prendre sa vie en main, comme cité dans mon journal.

Je ferai un article détaillé là-dessus; ma nouvelle résolution, celle de faire parti des lève-tôt de France.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...