Friday, March 29, 2013

À l'ouest, rien de nouveau.


Rien de nouveau sous la pluie.

En apparence du moins, puisqu'il n'y a rien dans cette tenue qui n'a pas déjà été présenté sur ce blog. En fait je n'ai pas tant de vêtements que ça, et je me rend désormais compte que je vais devoir grandement innover et faire preuve d'une créativité monstre pour essayer de vous montrer quelque chose de "nouveau".
Néanmoins, sous cette surface de "déjà-vu" s'abrite mon état grippal qui m'a pourri ma semaine, et qui n'est surement pas atténué par mon affreuse couleur de cheveux "œuf au lait" qui m'a, aussi, pourrie ma semaine (et mes cheveux, cela va sans dire). Parce que, voilà, j'ai décidé de faire une décoloration plus poussée que d'habitude, et après cette vision d'horreur de mes cheveux façon capsule de Kinder Surprise, j'ai appliqué du shampoing violet qui a en parti neutralisé le jaune, mais pas totalement non plus. Bref, je me sens un peu comme Spike dans Buffy contre les vampires, peut-être que de la même manière que lui je ne vais sortir que la nuit. La nuit doit aussi pouvoir neutraliser le jaune. Visuellement. Ah. Que faire ?

J'étais à Paris vendredi. J'ai passé un entretien pour faire un stage de trois mois là-bas, ce qui était une des causes de mon "euphorie", mais, comme je l'ai dis, on tombe vite des nues et je n'ai pas les bonnes "conditions" pour prétendre à un stage, administrativement parlant. C'est vrai, la vie utopique n'existe que dans les tréfonds de mon esprit : dans la réalité, il faut toujours rentrer dans des cases. Enfin, j'ai pu visiter deux musées, ne pas me perdre dans le métro et déguster un thé vert à trois euros cinquante dans un beau café mauve, tenue par une serveuse plus ou moins hystérique.

Vous renouvelez souvent votre garde-robe ? Si non, ça vous arrive de ne plus savoir quoi inventer pour sembler vous habiller différemment ? Ah, et des désastres capillaires, vous en avez eu ?



______

PS : N'oubliez pas, il ne reste que deux jours pour participer au concours Firmoo ! Ne perdez pas votre chance de gagner !



Nothing new under the rain.

Each item of this outfit has been already seen on the blog. In fact, I don't have so many of clothes, and I now realise that I will have to seriously innovate and be so creative to try to show you "new things".
However, under this "deja-vu" outfit, there is my flu that ruined my week, a week ruined also because of this awful "milky egg" color in my hair. I wanted to have really lighter hair, a very pale blond, but first it turns as a Kinder Surprise capsule, so I used a purple shampoo but my hair stayed kind of yellowish white. I feel I look like Spike in Buffy the Vampire Slayer, maybe I should only go out at night as he does. Night might remove yellow. Visually. Ah. What should I do ?

I was in Paris on friday. I went there for an internship interview, that was one of the reason of my "euphoria", but, as I said, you can quickly be disapointed and I don't have have the permission to work as an intern, because of administrative stuff and papers. I often forget that utopian life only exists in the depth of my mind. In reality, you have to enter in the cases. But that's okay, I visited two museums, I didn't get lost in the subway, I took a green tea for 3 euros 50 in a mauve café owned by a quite hysterical waitress.

Do you often renew your wardrobe ? If not, does it happen to you to have big lacks of ideas for not dressing in the same way everyday ? Ah, and hair disasters, did it already happen to you ?



______

NB : Don't forget, there are only two days left to enter in the Firmoo's giveaway ! Don't miss your chance to win !


Thursday, March 21, 2013

Euphoria.



Photo en contradiction avec le titre et le récit, je vous l'accorde. J'aime les contrastes.


Il y a de ces périodes d'euphorie.

Euphorie des départs prochains, des rencontres, des retrouvailles, des coïncidences, des opportunités qui fusent et qui amènent leur lot de surprises et de joies. J'espère juste, de toutes les forces qui me sont données, que ce qui se passe en ce moment va aboutir. On a vite fait de tomber des nues lorsque des projets, des souhaits, des rêves tombent à l'eau.

Je laisse planer le mystère jusque là, et je vous tiendrai informés de ces choses lorsqu'elles seront définitivement prêtes d'arriver. On dit qu'il faut toujours garder la tête froide et ne jamais se précipiter.

Dans un tout autre contexte, j'ai récemment participer au concours d'illustration de Motel Rocks. J'ai pu découvrir que des âmes d'artistes viennent s'échouer sur ce blog, des personnes très talentueuse, alors j'ai pensé que c'était une bonne occasion de parler de ce concours si vous êtes intéressés de faire valoir votre savoir-faire ! C'est dans ces cas-là que l'expression "l'important n'est pas de gagner, mais de participer" prend tout son sens : je n'ai pas la prétention de pouvoir gagner, mais je suis contente d'avoir pu arriver au bout de mes illustrations et proposer des dessins finis, chose assez nouvelle pour moi. C'est en faisant qu'on apprend (combien de fois cette phrase revient sur mon blog, ah !)

C'est grâce à cette euphorie accompagnée d'une valse paprika que j'ai envie non plus de marcher, mais de m'envoler. C'est peut-être ce qui me fait m'habiller en tenue si estivale, en "tiny" explorateur prêt à découvrir le monde. Il y a juste de ces périodes d'euphorie où tout semble possible, où la vie semble tendre un tapis de soie sous vos pieds, et alors vos pas sont comme bercés par une douce et paisible mélodie. La vie est ce que l'on en fait, un simple regard sur elle en change radicalement son aspect.



The first picture is a contradiction with the title and the text of the article, I know. But I love contrasts !

Sometimes there are those moments of euphoria; departures, new meetings, reunions, coincidences and opportunities that stumble upon you, their arms loaded with nice suprises and happiness. The only thing I hope, it's that what happen now will succeed. We can quickly loose all our hopes when projects, wishes and dreams are falling through.

I let these sentences in their mystery without explanation, and I'll let you know when those things will happen for sure. We say that we always have to keep a cool head.

By the way, recently I entered in an illustration contest organized by Motel Rocks. I've discovered that some artistic souls run aground on this blog, very talented people, so I thought it was a good occasion to talk about this contest if you're interested to share your talent ! It's in this kind of situation that the expression "winning isn't the most important thing" makes sense : I don't have the pretention to think that I'll win, so the only fact that I've participated makes me happy, because I proved to myself that I can complete my drawings, and I never did it before. It's when we make that we learn (ah, I wonder how many times I wrote this sentence on my blog !)

It's thanks to this euphoria acompanied by a Paprika waltz that I don't want to walk but to fly. That's maybe why I dressed like a tiny explorer ready to discover the world. Sometimes there are those moments of euphoria when everything seems possible, when life stretch out a silky carpet at your feet, and your footsteps are cradled by a soft and peaceful melody. Life is only what we make with, a simple glance can radically change its aspect.


Saturday, March 16, 2013

FIRST GIVEAWAY : Firmoo Designer Glasses.



The ones I like : 1 ; 2 ; 3 ; 4
NB : Choisissez celles qui vous plaisent : ici ! / Choose the ones you want : here !


J'ai enfin l'honneur de vous proposez de gagner de belles choses !

Le temps est enfin venu pour vous d'être récompensé pour votre fidélité, votre soutien, votre présence exceptionnelle et ô combien importante. Aujourd'hui, grâce au site Firmoo, trois prix sont à remporter:

- Pour le premier gagnant, une paire de lunette de votre choix (excluant la catégorie "Designer Glasses") et adaptable à votre vue si besoin (la livraison est incluse !)
- Pour les deuxième et troisième gagnants, un bon d'achat de 30 dollars chacun à dépenser dans la catégorie "Designer Glasses" !

Pour l'info, Firmoo est un site qui propose des lunettes tendances à des prix accessibles à tous.

Une chose que vous ne savez peut-être pas sur moi : j'ai une myopie extrêmement forte, et l'expression "ne pas voir plus loin que le bout de son nez" est totalement véridique dans mon cas. Je ne saurai jamais la sensation qu'on a de se réveiller le matin sans être plongé dans le flou, car jamais je n'accepterai jamais qu'on me trifouille les yeux pour que je vois "normalement" ! Je trouvais que ce concours était donc de circonstance, surtout que de nos jours avoir des lunettes est devenu un luxe, alors si on peut en avoir des gratuites... héhé.


Pour participer :

Commentez l'article en précisant votre adresse e-mail et la paire de lunette souhaitée parmi celles-ci. Validez d'abord cette étape obligatoire grâce au widget en bas de page, les quatre autres augmentent vos chances de gagner. Le concours se termine le 31 mars à 12h00.
Bonne chance à vous ! ♥



I have the honor to propose you to win beautiful things !

Time has come for you to be rewarded for your loyalty, for your support, your exceptional and important presence. Today, thanks to Firmoo, I'm giving away three prizes :

- For the first winner, a pair of eyeglasses of your choice (excluded from the "Designer Glasses" category) and adaptable to your vision if you need. (shipping is included !)
- For the second and third winners, a $30 voucher to spend in the "Designer Glasses" category !

About Firmoo, this website proposes fashionable eyeglasses for affordable prices.

Something you maybe ignore about me : I have a very strong myopia. I will never know what is the sensation when you wake up and you're not immersed in a blurred world, because I will never accept (and I'm afraid) that someone touch my eyes to make me see "normally". So I find this giveaway quite adapted to this situation, moreover nowadays it became a luxury to have glasses, so if we can have free ones... hehe.

To enter in the giveaway :

Comment this blog post with your e-mail adress and the eyeglasses you wish among these ones. This step is mandatory and you have to validate it in the widget at the end of the article. The four others steps increase your chances to win. The giveaway ends the 31th March at 12:00.
Good luck ! ♥


a Rafflecopter giveaway


Follow Couleur Spleen Follow Me on Pinterest

Friday, March 15, 2013

I'm a poor lonesome cowboy.



"Searching on the road to find the only love I know."

Avec la grisaille qui s'est abattue ces derniers jours, pas facile de trouver un coin de lumière pour faire des photos. Heureusement, ce bon vieux portail bleu me sauve la mise. On m'a déjà fait remarquer qu'il ressemblait à Tardis dans Docteur Who, ce qui m'a beaucoup fait rire : si j'avais une machine à remonter le temps dans mon jardin, je me garderai bien de la divulguer. Ah, j'en ferai des choses si je pouvais voyager dans le temps : j'irais philosopher avec Voltaire, j'aiderai les Aztèques et les Incas à écraser Cortez et Pizarro, j'irais voir à quoi ressemblais la Terre au temps des premiers Hommes, sans chemin ni maison.
C'est bizarre cette manière que nous avons de ne jamais être satisfaits de l'époque dans laquelle nous vivons. Bon, je parle peut-être d'une manière trop générale et à titre personnel, mais on a toujours tendance à penser que tout était mieux "avant". Pourtant, chaque époque a son lot de guerres, de crimes, de crises... Simplement, on retient mieux les bons souvenirs et on garde ce que le passé avait de meilleur, alors il nous semble beau. C'est comme lorsque l'on est dans une de ces situations catastrophiques ou stressantes qui, une fois que l'on y repense des mois ou des années après, nous fait rire et nous semble beaucoup moins grave.

J'avais acheté ce chapeau sur un marché aux puces à Cluj, en Roumanie. Il y avait un choix tellement immense de chapeaux, de magnifiques chapeaux Tyroliens à plumes. Je regrette d'en avoir pris un sans plumes, bien que j'en ai rajoutés après. Puis j'ai eu une mésaventure un jour de brocante : j'avais une magnifique plume de pintade qui ornait mon chapeau, et un clochard saoul à 10h le matin est venu me parler en commençant un long discours sur cette fameuse plume, me demandant où en trouver de pareilles, me rabattant qu'il en voulait une de faisan doré, et j'ai eu bien des peines à me débarrasser de lui. Lorsque je suis rentrée chez moi, je me suis rendue compte que la plume en question n'était plus sur mon chapeau.


Si vous pouviez voyager dans le temps, où iriez-vous ?


______
NB : Vous remarquerez que j'ai fais des photos chemise rentrée/chemise sortie, ne sachant pas ce qui rendait le mieux. Je reste dubitative !


"Searching on the road to find the only love I know."

With this lack of sun for few days, that's not easy to find a place to take pictures. Luckily, this old blue portal is always shiny. Some people told me it looks like Tardis in Doctor Who, what I've found really funny : if I had a time machine in my garden, I'd keep it secret. I would do a lot of things if I could travel in different epochs : I would talk about philosophy with Voltaire, help the Aztecs and Incas to fight against Cortez and Pizarro, and see how the earth was at the time of the first Humans, without roads nor buildings.
That's strange this way we have to complain about the epoch we live in. Well, I speak in general and about my personal opinion, but we often think that things were better "before". However, each epoch has its wars, crimes, crisis... Merely we remember better the good memories and we keep the good things of the past, so we find it beautiful. It's like when after living catastrophic or stressful situations, we laugh about it and think that, in fact, it was not so awful.

I've bought this hat on a flea market in Cluj, in Romania. There was a huge choice of beautiful Tyrolean hats with feather. I regret I've taken one without feather, though I've added some afterward. Then I had a misadventure on a market day : I had a beautiful guineafowl's feather on my hat, and a drunk homeless started to speak with me about this feather. He asked me where I've found it, where he could find the same one, that he wanted a golden pheasant's feather, and it took me so much time to get away from him. When I went back home, the feather was not anymore on my hat.


If you could travel in the past, where would you go ?


______
NB : You can notice that I took pictures "shirt in" and "shirt out", as I didn't know what was the best. I'm still in doubt.

Sunday, March 10, 2013

Put your dungarees on !


Est-ce que la mode nous fait parfois retourner en enfance ?

J'en ai bien l'impression. Du moins, ça doit être cet engouement pour les 90's flamboyantes qui me rappelle mes souvenirs de petite fille; les chaussures à plateformes par exemple, associées dans ma mémoire à l'époque "Spice Girls". On jouait à être les Spice Girls avec mes amies. Je ne sais plus vraiment comment on peut jouer à ça, qu'est-ce ce qu'il fallait exactement faire pour être une Spice Girl, mais, dans tous les cas, je disais toujours que j'étais Emma - bien qu'à y regarder de plus prêt maintenant, c'est la dernière que je choisirai d'être.
Mon étrange admiration pour les chaussures un peu trop oversize doit venir de là. On est toujours attacher aux choses qui nous rappellent notre passé.

Néanmoins, nostalgie à part, ce n'est pas sur les chaussures à plateformes que je voudrais m'attarder, mais sur le phénomène des salopettes. Elles bourgeonnent partout, prolifèrent, de plus en plus, c'est une invasion ! Quel bonheur; j'ai toujours secrètement admirer les salopettes. C'était justement "in" dans les années 90, et puis c'est devenu tellement ringard. Alors, en pleine période d'adolescence, quand on aime quelque chose de ringard, on s'abstient de le porter par peur du jugement - période impitoyable !
Donc ce revirement de situation me plaît bien, surtout que les designers ont fait des efforts pour rendre les salopettes assez esthétiques (en mon sens, je sais que le cas de la salopette aura toujours des détracteurs !) J'en avais repéré une en rupture de stock sur ASOS, que j'ai eu le bonheur de retrouver sur eBay à moins quatre-vingts pour cent du prix initial... ce qui m'a fait me rappeler qu'il faut toujours aller sur eBay avant toute chose.

Le phénomène salopette, ça passera par votre dressing ?



Does certain fashion trends bring us back to our childhood ?

I do have the impression. It might be this craze for the 90's that reminds me old memories; the platform shoes for example, that I associate to the "Spice Girl" time. We played to be the Spice Girls with my friends when we were little girls. I don't remember how we had to act to pretend to be a Spice Girl, but in every cases, everytime I wanted to be Emma - although when I see her now, it would be the last one I would like to be.
My weird attraction for big shoes might come from this time. We are always attached to the things that remind us our past.

However, that's not about platform shoes that I wanted to talk, but about the overalls phenomenon. I see them everywhere, that's an invasion; a happy invasion ! I always had a secret admiration for dungarees. That was "in" in the 90's, and then it became totally "out". When we are teenagers and we like something old-fashioned, we prefer not to wear it because of what other people will think.
So I like how the situation changed, especially because the designers have made efforts to make overalls looking attractive (that's my opinion, I know the "dungarees case" will always have opponents !) Some times ago, I noticed one out of stock on ASOS, that I've luckily found on eBay for minus eighty pourcent of the initial price... what reminds me to always go to eBay first.

Does the overalls phenomenon will pass to your wardrobe ?



Wednesday, March 6, 2013

Et plus que l'air marin, la douceur Angevine.


Rien n'aurait pu être aussi parfait.

Quel plaisir de pouvoir enfin sortir dehors sans être de suite agresser par la lame d'un vent glacial. Quel plaisir de constater que ça y est, la Loire a baissé, et les roches blanchies par sa crue répandent l'effluve si particulière de ses eaux. C'était un temps pour les photos, un temps pour oxygéner ses poumons, les remplir d'un air nouveau, un air de printemps.
Et cet air là, allié à ce que j'appelle "l'odeur de la Loire" (une odeur de vase et de poisson, mais Dieu que j'aime cette odeur !), me laisse à rêver aux bords de mer, à la pêche, aux marins engageant leurs bateaux au-delà du mince filament bleu que l'on nomme horizon. Pourtant, à la manière de Du Bellay, aucune place au monde ne pourrait m'être plus précieuse que mon Loir gaulois.
Les cygnes affluent, les canards nagent dans ces herbes encore jaunies et séchés par l'hiver, les bateaux revivent, et les Hommes aussi. Il serait encore un peu tôt pour faire une ode au printemps; néanmoins, les premiers signes, ces petits bourgeons verts poussant dans les branches de ces arbres morts en apparence, sont les prémices de la belle saison.

Je ne voyais pas d'autres tenues pouvant mieux correspondre aux circonstances : des rayures, du bleu, des boutons dorés gravés d'une ancre de marine : c'est ça, une tenue de marin ! De marin d'eau douce. J'ai trouvé ces collants par hasard dans les bas-fond de mon tiroir (impossible d'identifier leur provenance, je n'en ai jamais délibérément acheter des comme ça, et j'ignorais même leur existence jusque là... Les collants se reproduisent-ils entre eux dans nos tiroirs ?) mais ce fût une belle découverte puisque je ne savais absolument pas quoi porter en bas ! Une chose qui m'arrive trop souvent; je visualise parfaitement ce que je vais porter en haut, mais je sèche complètement pour trouver comment habiller mes gambettes. Ne pouvant pas sortir en culotte, il faut alors rivaliser d'imagination. Je crois que mon problème vient de là : il y a une trop forte disproportion entre mes hauts et mes bas. Je devrais investir dans de nouveaux shorts.

Le 24 avril, L'Écume des jours va sortir au cinéma ! J'ai adorer le livre, qu'il faudrait d'ailleurs que je relise, j'espère que le film sera à la hauteur. Vous comptez aller le voir vous ?

Et d'ailleurs, l'arrivée du printemps, ça a quel effet sur vous ? Vous sortez déjà la garde-robe printanière ?



Nothing could be more perfect.

It is such a pleasure to go out without being attacked by the cold wind's blade. It is such a pleasure to notice that the Loire's level gets lower, and the rocks whitened by its overflow spread the particular effluvium of its waters. That was a time to take pictures, to fill lungs with a new air, the spring's air.
This air, combined to what I call "the smell of the Loire" (a smell of mud and fish, but I like it so much !) let me dreaming of the seasides, the fishermen sailing further than this thin blue line that we call horizon. However, there is no other place that could be as precious as my Loire's valley.

Swans are back, ducks are floating among these herbs yellowed and dryed by the winter, boats start to be reused, and Men are reliving. That would be too early to make an ode to the spring; but we can see those little greens buds growing on the asleep trees, the first signs of the beautiful season.

I couldn't see a better outfit for the circumstances : stripes, navy colors, gold buttons decorated with anchors : that's a sailor outfit ! I've found this tights in the depth of my drawer (it's impossible to identify where they are coming from, as I would never have put money in this, and I ignored their existence until now... Tights can reproduce themselves when they are mixed together in the same drawer ?) but that was a nice discovery because I had no idea of which bottom I could wear ! That's something happening to me very often : I clearly visualize what I'll put for the top, but I never know how I can dress my legs. I can't go out in panty, so I have to be inventive. I think my problem comes from here : there's a disproportion between my tops and my bottoms. I should invest in new shorts.

How does the coming of the spring makes you feel ? Do you already wear your spring wardrobe ?


Saturday, March 2, 2013

We could be lazy.


Il y a de ces journées où l'on ne fait rien, à un point qui dépasse l'entendement,
atteignant les cimes de l’indécence.

Je ne sais pas si c'est l'attente d'une réponses à tous ces CV que j'ai envoyés, le ciel d'un gris de plomb, l'impatience que le printemps revienne, ou tout simplement une flemme monumentale d'origine obscure, mais ces temps-ci, je me laisse bercer dans un cocon d'oisiveté. Ça fait du bien, parfois, de ne rien faire ! Bien qu'au final on fasse toujours quelque chose; ce que j'appelle ne rien faire, c'est ne pas être productif. Je ne suis pas productive quand je passe mes journées à jouer à Heroes of Might and Magic III, pas productive non plus lorsque je parcours la blogosphère ou quand je fais des recherches pour savoir si l'alimentation joue un rôle sur la croissance et le développement - je n'ai pas touché à un légume jusqu'à mes 19 ans, me nourrissant exclusivement de lait, de yaourts, de céréales, de viande et de produits trop sucrés ou trop salés. Je me demande donc si ça a pu me pénaliser. C'est assez étrange de constater le revirement de situation en deux années seulement, puisque mon alimentation est désormais uniquement végétale.
J'arrive quand même à lire, m'instruire et à dessiner* un peu, tout n'est donc pas perdu. La prochaine étape serait de sérieusement commencer ma petite boutique en ligne et apprendre à coudre ! Chose en cours de production, je vous ferais savoir quand tout sera vraiment mis en place, et vous serez aux première loges. Si vous ne pouvez pas attendre et que ce pull rayé vous plaît, je le vend ici et sur Etsy. Évidement je compte faire des efforts pour améliorer le site, les photos, tout ça.

Les journées à ne rien faire, c'est courant dans votre quotidien ? Ou vous préférez toujours être sur la brèche ?



______
* En parlant de dessin, j'ai en ce moment une admiration presque idolâtre pour le travail de Dilka Bear. Son style est à mi-chemin entre glauque et mignon, c'est vraiment magnifique.


Sometimes there are days of laziness, super-laziness, and I don't want to do anything.

I don't know if it's because I wait for answers from the numerous CVs I've sent, or because the sky is too grey and I want spring to come back, or because I'm simply lazy and I want to stay in this idle cocoon. Sometimes it's pleasant to do nothing ! Though finally we are always doing something; what I call doing nothing, it's being unproductive. I'm not productive when I spend my days playing to Heroes of Might and Magic III, not productive when I go from a blog to another nor when I make researches to know if alimentation has an impact on the growth - I haven't touched vegetables until I was 19, eating only milk, yoghourts, cereals, meat, too salty or to sugary products. I wonder if it penalized me. It is strange to notice that the situation has completely changed in two years, as I'm only eating green now.
Luckily I have enough motivation to read, to educate myself and to draw* a little bit; my situation is not totally desperate. The next step would be to start seriously my little online shop and learn how to sew ! I'm working on that, and I'll let you know when everything will be ready ! If you can't wait and you're interested by this striped sweater, I sell it here and on Etsy. Of course I'll make effort to improve the website and present better pictures. ;)

Generally, lazy days are common in your daily life ? Or do you prefer to be always busy ?



______
* About drawing, these days I have a strong admiration and obsession for the artworks of Dilka Bear. Her style is a mix between cute and creepy, that's amazing.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...