Friday, July 26, 2013

Moondance.


"Filled your glass with gin, filled your heart with pride"

J'ai une préférence pour les vêtements de seconde main.

Cependant, j'avoue avoir un penchant pour les labels indépendant, ces petites marques et leur personnalité unique comme The Orphan's Arms, The White Pepper ou Sister Jane. J'admire leur travail, bien que les moyens me manquent pour m'offrir leurs créations. Pourtant, lorsque j'ai vu ce magnifique pullover en solde chez The Orphan's Arms, je n'ai pas résisté. Moondance. Je ne pouvais ni résister à cette appellation, ni à ce motif d'inspiration moyenâgeuse, ressemblant quelque peu à la basilique de Basile le Bienheureux.
Ça faisait plusieurs mois, voir années, que je rêvais de porter un de leurs pulls. Je trouve les design superbes.

Je me remet doucement au dessin, en forçant ma créativité à jaillir. Je recherche aussi quelques livres à dévorer, des suggestions ? Vous avez aussi des boutiques indépendantes favorites à partager ?



I have a preference for second hand clothes.

However, I must admit I love indie boutiques, those little brands with a unique personnality, such as The Orphan's Arms, The White Pepper or Sister Jane. I admire their work, even though I can't afford their creations. But I couldn't resist when I saw this wonderful pullover in The Oprhan's Arms sales section. Moondance. I couldn't resist to the name, nor the medieval inspired print, reminding me somehow the Saint Basil's cathedrale.
It's been months, maybe years that I dreamed about wearing a garnement by The Oprhan's Arms. I find their designs amazing.

I try to continue to draw a little bit, and to force my creativity to explode. I'm also looking for new books to nourish my mind, any suggestions ? And you, do you have favourite indie brands to share ?



Pullover : The Orphan's Arms.




Follow Couleur Spleen Follow Me on Pinterest

Thursday, July 11, 2013

Retour aux sources.


Sur un coup de tête, après le travail, je suis partie.

J'avais besoin de retrouver un peu d'air ligérien. Je n'avais qu'une heure et demi de route et un jour de congé le lendemain, alors j'ai pris le loisir de rentrer à la maison pour me ressourcer. Ma Twingo d'or roulant sur le bitume inondé par la belle lumière du couchant, j'aurais pu rouler à l'infini. On peut aller n'importe où.

C'était d'ailleurs le moment parfait pour rentrer. Mon grand frère était lui aussi de retour, la famille fût réunie au grand complet dans la fraîcheur de l'éternelle maison en tuffeau. Un festival d'art se tenait dans mon petit village de pêcheurs si tranquille d'habitude. L'occasion idéal pour s'aérer l'esprit et faire le plein d'inspiration en compagnie du frangin.



Without any reason, after the work, I came back home.

I needed to find the air of the Loire. I had only one hour and a half of driving and a day off the day after, so I took the opportunity to go back home and rest a little bit. My golden Twingo speeding on the asphalt, bathed in a beautiful orange and soft light, I could have drive forever. We can go anywhere.

That was the perfect moment to come back. My older brother was here too, and the family was gathered in the coolness of the eternal house in freestone. An art festival was taking place in my small fishermen village, usually so quiet. A ideal occasion to clear one's mind and fill my soul with inspiration, together with my brother.


Friday, July 5, 2013

"Another room, another day, another season".


Je n'ai pas l'habitude de porter des robes.

Lors du mariage de mes parents, lorsque j'avais six ans, ma maman avait insisté pour que je mette une jolie robe jaune à fleurs bleues. Alors forcément, il n'y a pas une seule photo où je ne fais pas la tête. J'étais très têtue d'ailleurs; je trouve ça dommage d'avoir fait un tel caprice alors que le seul désir de ma maman était de voir, pour son mariage, sa petite fille vêtue d'une belle robe.
C'était la guerre pour m'en enfiler une. Vraiment, je les détestais. Je préférai les pantalons baggys avec pleins de poches, allez savoir pourquoi.

Pourtant, aujourd'hui, j'ai une folle envie de robes, de très longues robes. Un vent de féminité et de légèreté souffle sur mes envies vestimentaires; un vent qui ferait virevolter ma capeline et le jersey de ma robe au doux son de mes bracelets qui s’entrechoqueraient. Je visualise des tenues bohèmes, au parfum de nature et de liberté. Je veux que mon été soit comme ça; des fleurs, des champs, des grillons, des pique-niques à la campagne et des soirées entre amis sous une tonnelle de jardin, des bouteilles de vin sur la table.

C'est comme si je me sentais revenir l'inspiration. Les Muses du printemps ne s'éveilleraient que maintenant, après une hibernation dangereusement prolongée. J'ai voulu expérimenter dans cette tenue inhabituelle, au milieu de ce jardin qui n'est pas le mien, dans une ville qui ne me connaît pas. Le fait de changer d'atmosphère stimule la créativité. C'est peut-être pour ça que je ne tiens pas en place.

Aimez-vous des choses que vous ne supportiez pas auparavant ?



I'm not used to wear dresses.

When my parents got married - I was six years old - my mom insisted to put a dress on me. That was a cute yellow dress with blue flowers printed. Obviously, there is not a single picture of this day in which I don't look upset. I was stubborn, it's a pity because the only desire of my mom was to see her little daughter wearing a beautiful dress for this special day.
I couldn't bear dresses. I prefered baggy pants with a lot of pockets. Why ? It's a mystery for me too.

However, today, I have the huge desire to wear dresses, very long dresses. A wind of femininity and lightness blows on my sartorial needs; a wind that would twirl my floppy hat and the jersey of my dress with the sound of my bangles that would collide to each others. I imagine bohemian outfits, inspired by freedom and nature. I want my summer to be like that; flowers, fields, crickets, picnics in the countryside and evenings with friends under a garden arbour, with bottles of wine on the table.

I feel inspiration is coming back to me. The Muses of spring are awake only now, after a too long hibernation. I wanted to experiment in this unusual outfit, in the middle of this garden which is not mine, in this city which doesn't know me. Changing atmosphere stimulates creativity. Perhaps that's why I can't stop moving.

Do you like things that you couldn't bear before ?



Everything is second hand - Dress & velvet blazer via Etsy.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...