Wednesday, July 16, 2014

Move Your Dancing Feet.



On pourrait comparer un trait de personnalité à un trait de crayon.
Ainsi, la gomme pourrait être le passage du temps. Un trait de crayon bien appuyé restera en partie visible, même après le passage de la gomme. On ne peut jamais vraiment gommer nos traits de caractère, qu'importe qu'on veuille camoufler nos ratures, le papier restera à jamais marqué.
Je crois en l'évolution et en l'amélioration de notre être à mesure que le temps passe. C'est le temps qui nous façonne et nous rend sage. Cependant, c'est de part quelques circonstances que ces briques qui nous construisent peuvent s'écrouler et mettre à nu le cœur de nos entrailles. Nous sommes notre passé qui coule dans nos veines et qui alimente notre mémoire. N'ayons pas peur d'écouter ces vieux fantômes, que l'on croyait à jamais noyés dans les eaux profondes de notre amnésie volontaire, refaisant surface pour nous rappeler à l'ordre et nous murmurer dans le creux de l'oreille qu'il ne faut pas oublier. Ne jamais oublier quelle personne nous avons été au départ du chemin. C'est ce sentier cabossé et tortueux que nous avons traversé, au gré des soleils et des tempêtes, ce sentier qui nous forge et qui ne cesse d'être sculpté sous la pression de nos pas. Il faut regarder en arrière pour comprendre et pouvoir être fier, sans perdre de vue les champs de lavande dont le somptueux parfum nous guide par delà les brouillards et les nuits sans lune. L'évolution à ce même avantage et inconvénient; rien ne peut tout à fait redevenir comme avant.


I believe time helps us to evolve, to become a better person.
Time shapes us and makes us wiser. However, the bricks which build ourselves may collapse, exposing our wounds and weaknesses. We are our past that flows in our veins and feeds our memory. We should not be afraid to listen to those old ghosts, the ones we thought they've drowned in the depth of our willed amnesia, coming back to whisper in our ear why we should never forget. Never forget the person you were at the beginning of the path. This twisty and chalky path we have crossed, through storms and sunlight, never cease to be carved under the pressure of our feet. We should look back to understand and to be proud, without losing sight of the lavender fields whose delightful smell guide us beyond the fog and moonless nights. Evolution has this very same advantage and drawback; nothing can be precisely the same as before.


Everything is second hand / Nude Vegan Lipstick : Monsta Cosmetics

8 comments:

  1. oh ca me fait penser aux bois à coté de chez mes parents...je sais pas où tu habites mais c'est super joli!
    j'en oublierais presque ta tenue:) très chouette, j'aime bien le ptit gilet.


    http://letiziabarcelona.com/

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est près de Châtelais, petit coin paumé du Haut Anjou... une sacré coïncidence si tes parents vivent par là !
      Merci :-*

      Delete
  2. Ah comme nos discutions au melody me manque ! Le texte et les photos sont magnifiques. (et j'ai tellement envie de découvrir ce qu'il y a au bout du tunnel de verdure !)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Nos discussions me manquent aussi ! Merci Tartochine. C'est au bout du tunnel de verdure qu'il y a les champs de lavande. Mais avant d'y arriver, il faut passer par le sentier escarpé ;-)

      Delete
  3. some lovely words- those flowers are dreamy- and those trousers are the perfect fit!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hey thank you Kitsune, I'm really glad you like it :-*

      Delete
  4. Je sais pas si tu te souviens de moi (nefle, Hélène ou sheep), je passe parfois sur ton blog, toujours aussi poétique et très joli !

    Et là je sais pas, ton texte m'a touché. Je suis peut être sensible aujourd'hui, je sais pas. J'aurai plutôt une blessure a guérir, un traumatisme lointain pour pouvoir regarder en face "ce sentier cabossé et tortueux"

    C'est fou comme les grandes vacances me rend nostalgique et triste. A croire que je pense surtout au négatif qu'au positif.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Salut Hélène,

      Bien sûr que je me souviens ! Sheep & Cow. On a un passé de geek en commun ;-)
      Ça me touche que mon texte puisse autant te parler - et pardon pour le délai de ma réponse.
      Ce n'est jamais facile d'avoir un recul positif sur son passé quand celui-là reste dans notre mémoire comme un souvenir désagréable que l'on souhaite refouler. Mais je pense que pour guérir, il faut prendre la chose avec fatalité; accepter les erreurs et les blessures, accepter que l'on ne puisse pas faire marche arrière et que si ça s'est déroulé ainsi, c'est simplement dû à des circonstances que l'on subit et que l'on peut difficilement changer.
      Je comprend, c'est souvent quand on se relâche et qu'on se déconnecte de la routine "étude-boulot" qu'il y a des remises en question et des souvenirs qui resurgissent. C'est important aussi de faire le point là-dessus, mais toujours en gardant une part de recul et en prenant en compte ce que l'on a aujourd'hui et ce qui nous est important à l'heure actuel.

      Delete

Thanks for your comment ! Check back if you're looking for a reply.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...